Les douceurs du goûter allemand contre le stress

 

Ce serait le « secret le mieux gardé du pays » d’après une journaliste de la BBC interviewée dans un quotidien allemand(1). Elle veut parler de… la pâtisserie allemande ! Rebondissant sur cette constatation, j’ai décidé d’évoquer un rituel allemand : le Kaffee und Kuchen, le goûter – littéralement café et gâteau. Incongru alors que les terroristes sèment l’angoisse et la peur ? Justement pas, car cet art de vivre permet d’évacuer le stress et même d’inclure les nouveaux venus, les réfugiés…

WP_20160321_15_44_19_Pro

Comment résister à de telles tentations? Photo EC

C’était « énaurme »… en 1984 lors de sa première entrevue avec Margaret Thatcher, le géant du Palatinat, comme on disait à l’époque, c’est à dire le chancelier Helmut Kohl avait planté la Dame de fer, au beau milieu de leur rencontre pour aller en toute discrétion s’attabler derrière un gros gâteau dans un café de Sankt-Gilgen, au bord du lac de Wolfgang en Autriche : la presse internationale dont je faisais partie, avait eu vent de cette affaire et était écroulée de rire. D’autant que c’est Margaret Thatcher elle-même qui au détour d’une petite promenade – Sankt-Gilgen n’est pas très grand – l’avait découvert – et fait savoir, la peste ! Kohl ne pouvait pas souffrir Thatcher. Cinq ans plus tard, au moment de la réunification, elle le lui fera payer.

WP_20160321_15_28_29_ProAujourd’hui les Latte Machiatto, Coffee to go et autres Starbucks ont remplacé les cafés kitschs où – comme Hemut Kohl, – des dames aux formes généreuses ingurgitaient tranquillement d’énormes parts de gâteaux crémeux sous des lustres en faux cristal. C’était le carpe diem version germanique. Il faut beaucoup chercher aujourd’hui pour retrouver le flair vintage de ces établissements. Le célèbre café Kranzler de Berlin sur le Kurfürstendamm, s’est transformé en haut-lieu pour touristes, de même que le café Reichardt à Cologne en face de la cathédrale. Le très branché café Einstein a été remplacé par une chaine. Rendons hommage au café Buchwald (Bartningallee 29, Tiergarten) de Berlin où l’on peut déguster un remarquable Baumkuchen (gâteau en forme d’arbre) – le seul que j’apprécie, pas trop sucré et léger – dans un décor vieillot et charmant qui n’a pas changé.

Que sont devenus les cafés d’antan?

Alors est-ce à dire que cette nouvelle mode venue des Etats-Unis a chassé le traditionnel goûter germanique (Kaffee und Kuchen) ? Ce serait aller trop vite en besogne. Car ce rituel se cultive aussi beaucoup à la maison, en famille ou entre amis. Après la promenade du dimanche vite expédiée, quoi de mieux que de se réchauffer autour d’une table où s’étalent tartes et douceurs crémeuses faites maison?

WP_20160321_16_19_22_Pro

En vous penchant bien vous verrez les « vagues du Danube », c’est le nom de ce gâteau moelleux

L’auteur du blog aus meinem Kochtopf (de ma casserole) affirme fièrement que sa femme aurait déjà réalisé quelques 2000 gâteaux puisqu’elle se met aux fourneaux tous les dimanches… ! Bref, vous l’avez compris, qu’il s’agisse de communions, d’anniversaires, de visites entre amis, voisins,  ou de groupes de jeunes mamans avec leur progéniture… en fait tout est prétexte à se retrouver vers 16 heures autour d’une tasse de café et d’un ou plusieurs gâteaux. C’est l’équivalent du Tea-time britisch ou de l’apéritif français. Un moment de convivialité détendue où l’on échange les dernières potins, le « Kaffeeklatsch »…

Ce goûter a un avantage supplémentaire, c’est une invitation plutôt simple à réaliser : un gâteau ou deux, terminé. Et du café à volonté. En plus presque tout le monde aime…Mais attention, quand je dis simple, c’est à voir. Les gâteaux allemands sont très nombreux, de tradition viennoise pour la plupart   –  et de difficultés variées. Notons tout de même que les super-marchés proposent des fonds de pâte, des couvertures en massepain et tout autre forme d’aide pour la ménagère un peu pressée.

L’embarras du choix

WP_20160323_15_04_10_Pro

Du travail de professionnel : une Forêt-Noire dans un café de Bonn/photo EC

Au hit-parade des préférences pâtissières, on peut citer la tarte aux quetsches, l’emblématique Forêt-Noire, le gâteau piqure d’abeille (Bienenstich), le gâteau au fromage (Käsekuchen) ou le préféré, le gâteau aux pommes (Apfelstrudel) accompagné de sa sauce à la vanille. Mais l’été, la pâtissière amateure peut se contenter de servir une tarte aux fruits, c’est à dire un fond en pâte sablée recouvert de confiture, et d’une masse de fruits frais…à quoi chacun ajoute une bonne ration de crème légère fouettée. Le tout arrosé de café- pour faire digérer sans doute!

Cette tradition est tellement ancrée dans la vie sociale allemande que les réfugiés se l’approprient très vite, comme j’ai pu le constater lors d’une rencontre avec une famille de réfugiés syriens arrivée depuis peu dans le pays. Le goûter germanique a bien été servi, avec néanmoins une légère variation : du « vrai café arabe », fièrement versé dans les tasses !

copyright elisabeth cadot

(1) Interview avec Jenny Hill, correspondante de la BBC et parue dans le General-Anzeiger, le 21 mars 2016

 

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les douceurs du goûter allemand contre le stress »

  1. Oui le Kaffee/Kuchen … personne n’y échappe ! en ce qui me concerne aucune Chance de passer outre chez ma belle-fille de l ‘ Allemagne de l’Est, toute activité est interrompue, jardinage, repassage ou lecture … il faut dire que sa maman fait de trés Bons gâteaux, dignes d’une pâtisserie. Un autre aspect de la « Gemütlichkeit » qui n’arrange pas mon régime continu n’est ce pas Elisabeth !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s