En Marche en Allemagne

5

Ouf, on a échappé au pire ! Marine le Pen n’est pas en tête du premier tour. Emmanuel Macron domine. Un vote qui est aussi le fait de la communauté française à l’étranger, en Allemagne par exemple. J’avais justement choisi de passer la soirée électorale à Bonn, où se trouve le quartier général du Mouvement en Marche de Rhénanie. Militants et sympathisants m’ont expliqué ce qui les avait motivé…

A l’heure où s’affichent les résultats à la télévision, les militants de En Marche montent sur les chaises, s’embrassent et crient leur joie : normal, qu’ils soient de Francfort, de Bonn ou de Düsseldorf, ils ont mené une campagne difficile.

WP_20170423_015

L’équipe de En Marche Francfort/Bonn

Champagne donc – mais raisonnablement, on est en Allemagne! Isabelle Négrier-Billard, cheville ouvrière et fondatrice du mouvement En Marche pour la Rhénanie du Nord, rappelle les difficultés des débuts : « A ma première réunion à Bonn, personne n’est venu. C’était fin septembre, début novembre. J’ai donc décidé d’avoir une campagne vraiment proche du terrain. Je me suis rendue avec quelques militants dans les écoles, les crèches, les instituts français, les bibliothèques françaises, les centres culturels de plusieurs villes de Rhénanie… » Un véritable travail de fourmis. A-t-il payé ? Les Français vivant en Allemagne ne sont-ils pas suffisamment informés par les chaînes de télévision que l’on peut capter ou les journaux sur internet ? Cécile, qui vit depuis vingt ans en Allemagne, reconnaît volontiers qu’une réunion l’a aidé à faire son choix : « Jusqu’à la semaine dernière, j’ai hésité. Mais je me suis décidée lors d’une réunion. J’aimais beaucoup Hamon, mais je voulais voter utile. Et c’est la démarche pro-européenne de Macron qui m’a convaincue. »

L’Europe comme évidence

Pour Cécile, mariée à un Allemand, mère de deux enfants franco-allemands et bilingues, l’Europe n’est pas une menace, c’est une évidence. Elle n’est pas la seule dans ce cas. La défense de l’Europe est le dénominateur commun du vote des Français qui vivent en Allemagne. Il suffit de regarder les résultats en faveur d’Emmanuel Macron pour s’en convaincre : 50% à Berlin (25% Melenchon, 7% le Pen), 58,2% à Düsseldorf, 54% à Hambourg, 59% à Cologne-Bonn. « Ce qui m’effraye le plus m’explique Cécile, c’est la possibilité d’un Frexit sur le modèle du Brexit. » Elle n’est visiblement pas la seule : Marine le Pen n’a obtenu que 2,97% dans la grande métropole rhénane, connue d’ailleurs pour son esprit d’ouverture et de tolérance!

Isabelle Négrier Billard souligne un autre aspect qui a séduit les Français lors de sa campagne : « ils ont été extrêmement surpris de voir une force politique s’intéresser à eux. Et lorsque nous faisions des réunions, ils ont été encore plus étonnés qu’on les invite à construire un projet pour une élection présidentielle. Pas seulement un projet pour les Français de l’étranger mais pour la France. En général cela vient d’un bureau à Paris et des experts. » Cet aspect participatif, cette « écoute » qui est souvent interprétée comme un « respect » est certainement l’un des points les plus séduisants du candidat hors cadre, Emmanuel Macron. Sophie une juriste française qui travaille au Bureau de liaison européen pour la Sécurité sociale, va ainsi mettre ses connaissances au profit du Mouvement en Marche (petite interruption avec les adieux de Fillon à la télé) : « Je suis arrivée en Allemagne au moment des réformes Schröder, explique-t-elle. Et j’ai vu avec fascination combien les Allemands avaient un sens du bien collectif. J’espère que la France va aussi comprendre qu’elle ne pourra grandir qu’en faisant des réformes. Les caisses d’assurance- maladie allemandes – ma spécialité – sont bénéficiaires, c’est donc faisable »

Rendez-vous est déjà pris avec l’équipe Macron pour discuter des idées, des « bonnes pratiques allemandes, par exemple une gestion rigoureuse » confirme Sophie qui travaille sur place avec un médecin membre du mouvement En Marche. Isabelle Négrier Billard précise d’ailleurs : « On nous a demandé de faire remonter les bonnes idées. Je reconnais qu’en Allemagne on a été très prolixe, comme par exemple sur la retraire. »

A vélo pour l’Europe

Vu d’Allemagne il est en effet difficile de comprendre, – bien que la pauvreté se soit aussi accrue ici -, pourquoi la France se raidit à tel point face aux réformes et prête une oreille si attentive aux discours populistes. Alors, avant le vote, deux sympathiques militants étaient partis faire un « tour d’Europe solidaire à vélo » – à leurs frais -pour essayer de convaincre les Français de voter pour l’Europe et Macron. C’est avec eux que je termine ma soirée. Thilo, l’Allemand et Ewa la Polonaise voulaient montrer la réalité de l’Europe. Ils me racontent la France profonde qu’ils ont rencontré à vélo sur les petits chemins  d’Alsace, de Bourgogne et de Franche-Comté :  «  les électeurs de Marine le Pen n’étaient pas agressifs à notre égard a constaté Thilo. Mais la politique étrangère, l’Europe, était pour eux beaucoup plus loin que pour les Allemands. Ce qui les intéressait c’était leur vie quotidienne, les fins de mois, les impôts, le travail... » Ewa la Polonaise comme Thilo ont par contre été mal accueillis par les tenants de Mélenchon, qu’ils ont trouvé nationalistes et agressifs. « Repartez chez vous, a-t-on dit à Ewa et faites des manifestations chez vous… » Les militants pro-Macron étaient, eux, contents de les voir débarquer. « Les gens que nous avons rencontré avaient les yeux brillants quand on leur parlait de Macron : enfin je vois quelque chose de positif, nous disaient-ils ». Certes, une belle expérience. Sauf que les réformes mises en place par le chancelier Schröder lui ont coûté sa réelection, qu’elles ont été douloureuses et que la tâche qui attend Emmanuel Macron ressemble à des travaux d’Hercule…

Copyright

Publicités

3 réflexions au sujet de « En Marche en Allemagne »

  1. Excellent, je m’y suis presque crue ! Petite suggestion pour aider à partager l’article : l’emploi d’un plugin (moi j’aime bien Sumo !)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s