Ensemble « pour » l’Europe

Ils étaient nombreux dimanche sur la Place du marché à Bonn, des familles, des jeunes, des femmes, des hommes qui sous un soleil rayonnant avaient décidé de consacrer un peu de leur temps à l’Europe. Qui l’aurait cru il y a quelques mois ! Un mouvement est né, en Allemagne (voir notices d’Allemagne sur Cologne) et à ma surprise il ne semble pas s’essouffler, mais au contraire il s’est étendu à la France, aux Pays-Bas… Lire la suite

L’année qui a changé l’Allemagne

WP_20160811_009

Une dernière menthe à l’eau, un coup d’œil mélancolique à la mer, et c’est le retour en Allemagne. Mais quelle Allemagne ? En un an, entre la fin août 2015 et 2016, l’atmosphère du pays a complètement changé. A pareille époque, la chancelière nous avertissait que la crise des réfugiés serait pire que celle de l’Euro ou de la Grèce mais, elle lançait sa fameuse petite phrase : « nous y arriverons ». La « Willkommenskultur » démarrait. Aujourd’hui, 800 000 réfugiés plus tard, le pays s’est crispé. Lire la suite

Des artistes syriens témoignent

Le drame actuel d’Alep nous rappelle, s’il en était besoin, que les réfugiés n’avaient d’autre choix que de partir. Comment exprimer la douleur et le choc de cette expérience ? Des artistes s’y essayent, un peu comme les peintres qui reproduisaient sur leurs planches à dessin les horreurs des tranchées de la guerre de 14. L’Institut français de Bonn a organisé une exposition sur ce sujet, intitulée Point de fuite (Fluchtpunkt). Je vous livre mes impressions réunies lors d’une courte visite… Lire la suite

Quand des réfugiés parlent d’eux-mêmes…au théâtre

Ça va mal. Il suffit de lire la récente interview de l’historien britannique Nial Ferguson qui évoque « l’erreur tragique de Merkel » et compare la migration des réfugiés avec celle qui a mis fin à l’Empire romain, pour avoir un sérieux vague à l’âme. Alors les réfugiés, sont-ils les barbares dont nous parle Ferguson ou les voyous déchaînés de Cologne ? Pour mieux comprendre, je suis allée au théâtre. L’occasion de les entendre enfin parler d’eux-mêmes… Lire la suite

La COP21… où en est-on maintenant?

La COP21, cela paraît déjà si loin ! Dans l’effervescence actuelle, entre crise des réfugiés et terrorisme, on l’a un peu oubliée. Alors une fois les lampions éteints, que se passe-t-il maintenant ? Sous le titre assez large : Changement climatique : pourquoi ? Comment ? Quoi faire… l’Institut Français de Bonn a décidé de consacrer une conférence à ce thème. Des experts vont essayer d’ouvrir une perspective franco-allemande… Lire la suite

La musique pour survivre : de Yarmouk à Bonn

« Il pleure dans mon cœur comme il pleut dans la ville», ce vers de Verlaine m’est venu à l’esprit en voyant le réfugié palestinien de Syrie Aehma Ahmad sous la pluie glacée de Bonn. Mais la ville de Beethoven, pour lui, c’est une chance. Il y a reçu le prix  International Beethoven pour les droits de l’homme, on lui a offert un piano. Désormais il chante avec les enfants de réfugiés. En plein déchaînement politico-médiatique après « Cologne », un rappel à un peu d’humanité…

Lire la suite

Six ans pour une médiathèque française à Bonn

Le rayonnement français à l’étranger, ce n’est pas seulement, me semble-t-il, la vente d’armes – ou de rames de métro – à l’Arabie Saoudite, c’est aussi la présence culturelle chez notre principal partenaire commercial – et politique : l’Allemagne. Malheureusement nombre d’Instituts français périclitent par manque de financement et seuls des trésors d’énergie permettent d’éviter le naufrage. C’est ce qui s’est passé à Bonn. Une histoire édifiante… Lire la suite

Les communes dépassées par les réfugiés

 Bonn, l’ancienne capitale fédérale, a déjà accueilli près de 1200 réfugiés de 30 nations différentes. Et ce n’est pas fini … ce thème brûlant occupe toute l’actualité. En pleine campagne pour les municipales de la région (le Land) de Rhénanie-du-nord Westphalie, les candidats doivent prendre position. A Bonn l’un d’entre eux est lui-même fils d’immigré. Il était le premier invité par une organisation d’aide aux migrants, Migrapolis, à rencontrer des citoyens. J’y suis allée…

Lire la suite

Les renouvelables, c’est l’avenir

L’ancienne capitale fédérale Bonn a opéré une belle reconversion : elle est devenue en quelque sorte la capitale environnementale de l’Allemagne. On y trouve en effet le Secrétariat des Nations-Unies pour le Climat, le ministère de l’environnement allemand et de nombreuses ONG. Ce n’est donc pas étonnant qu’une conférence intitulée : « la transition énergétique globale : que peut-on attendre de la conférence sur le climat de Paris » s’y soit déroulée. Chapeautée par l’Institut français et la Deutsche Welle elle était l’occasion de prendre le pouls de ces négociations. Il s’agit de savoir si notre planète va pouvoir contenir son réchauffement à 2°…Ce n’est pas anodin ! Je suis donc allée me renseigner… Lire la suite

Roses rouges pour l’Allemagne

Première "Bogida" à Bonn Décembre 2014/Elisabeth Cadot

Première « Bogida » à Bonn/ Décembre 2014/Elisabeth Cadot

Mais que se passe-t-il ? Le président de la République allemande Joachim Gauck avait pourtant déclaré en mai dernier à l’occasion des 65 ans de la loi Fondamentale, la constitution allemande : „Il existe un nouveau sentiment d’appartenance allemand (Wir), c’est l’unité dans la diversité“. Mais aujourd’hui des dizaines de milliers de citoyens allemands descendent dans la rue – à Dresde notamment – dans des cortèges aux noms bizarres, qui font penser à des salons commerciaux, comme Pegida (Mouvement patriotique contre l’islamisation de l’occident) ou Bogida sa version de Bonn. Lire la suite