La parole aux « gens du sud » dans la crise

Ce livre n’évoque pas l’Allemagne, et pourtant il a sa place dans ce blog. « Visages de la crise » présente le portrait de femmes et d’hommes habitant le sud de l’Europe et dont la vie a basculé. C’est l’envers de la vision souvent rencontrée en Allemagne de « gens du sud, pauvres et fainéants… » comme l’écrivent en sous-titre les quatre journalistes autrices (ou auteures). Un beau travail professionnel que je salue d’autant plus volontiers que j’ai collaboré avec ces consœurs .. Lire la suite

Crise grecque : nous sommes tous perdants

Il est clair désormais – et malgré la déclaration de Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne – qu’il ne peut y avoir que des perdants à l’issue de la crise grecque. Si tant est qu’il y ait une issue. Les acteurs de cet interminable feuilleton se sont tous d’une manière ou d’une autre discrédités. Mais il y a plus grave : l’idée même de l’Europe – et pas seulement de la zone Euro – est menacée. Et pourtant tout n’est pas perdu… Lire la suite

Frexit : un nouveau mot pour la sortie de la France de l’euro

Le mot a des consonances frivoles, mais la réalité l’est beaucoup moins. Il s’agit en effet comme je le découvre à la lecture du grand quotidien économique allemand Handelsblatt le 12 avril dernier, de la sortie de la France de l’Euro. Aie ! Et à qui doit-on cette création sémantique ? Non pas aux Allemands mais aux…Britanniques. Et oui, le fameux French Bashing.

Lire la suite

Allemange-Grèce : un dialogue de sourds

Vers 16 heures vendredi, la nouvelle tombe  : « Deutschland gegen Griechenland : bitte aufhören ! » L’Allemagne contre la Grèce : s’il vous plaît, arrêtez ! ». C’est Spiegel-online – la version internet du célèbre magazine d’investigation allemand – qui lance cette injonction. Non sans un certain aplomb, car la presse allemande a largement participé comme caisse de résonance (voir l’article précédent) au psychodrame permanent auquel se sont livrés ces deux pays depuis l’élection d’Alexis Tsipras le 25 janvier dernier. Mais enfin, ouf, je respire et ne suis certainement pas la seule. Ce feuilleton est épuisant. Alors tout va bien ? Lire la suite

Faut-il aider la Grèce?

Il a beau s’appeler « planet Hellas – the greek modern style » le restaurant grec de mon quartier avec ses caoutchoucs poussiéreux en vitrine ressemble beaucoup à une gargote allemande des années 50-60. Il ne paye pas de mine, mais il est là depuis toujours. Normal en quelque sorte.

Plus de 30% des Grecs vivant en Allemagne sont des petits entrepreneurs. Ils contribuent au dynamisme de l'économie

Plus de 30% des Grecs vivant en Allemagne sont des petits entrepreneurs. Ils contribuent au dynamisme de l’économie

Pourtant malgré la banalité de la relation entre Grecs et Allemands, rien n’agite autant les passions que le débat sur l’aide à ce pays. Un conseil : évitez ce thème qu’il lors d’un dîner : cela risque de se terminer très mal. Et cela fait six ans que cela dure, aussi longtemps que la crise. Il m’a fallu, je le reconnais, un certain temps pour comprendre le fond du problème en 2008 : « Vous voulez perdre tous vos acquis sociaux ? » me jette à la figure une collègue lors des premiers plans d’aide aux pays en détresse – au premier rang desquels la Grèce. Depuis, les arguments « Nous ne sommes pas la vache à lait de la Grèce » ou «  Pourquoi ne payent-ils pas leurs impôts comme tout le monde ? » sont répétés en boucle. Pour de nombreux Allemands la gabegie de la gestion étatique grecque – jusqu’à la manipulation des chiffres présentés en son temps à la commission européenne– est insupportable. Des arguments orchestrés et savamment amplifiés par le journal populiste à grand tirage « BILD ». Lire la suite